Les débouchés


Chargés d’études et consultants sont des « agents de changement ». Leur mission consiste à aider des organisations (entreprises, administrations, collectivités locales…) à diagnostiquer les menaces et opportunités que contient leur environnement, puis à définir et à mettre en œuvre les comportements adaptés. L’action du chargé d’étude porte plus particulièrement sur la phase de diagnostic. Le consultant intervient plus spécifiquement dans l’aide à la définition de stratégies et leur mise en œuvre.

 

TÉLÉCHARGER LE BILAN 2016 D’INSERTION PROFESSIONNELLE DES DIPLÔMÉS

Chargés d’études et consultants sont employés dans des organismes variés:

  • les bureaux d’études et cabinets de consultants
  • les services études des grandes entreprises
  • les banques
  • les organisations syndicales patronales ou de salariés
  • les chambres de commerce et d’industrie
  • les ministères et grandes administrations
  • les collectivités locales, agences de développement local…

Une carrière professionnelle dans le domaine des études et du conseil nécessite, outre une solide formation technique, une grande curiosité intellectuelle, un sens de l’analyse, des qualités rédactionnelles et relationnelles…

Les chargés d’études et consultants peuvent intervenir dans des domaines extrêmement variés : analyse de la conjoncture, études de secteurs, conseil en stratégie, études de marchés ou d’opinions, conseil en organisation et en gestion des ressources humaines, animation du développement local…

Le contenu de la formation a été élaboré (après concertation avec le milieu professionnel) de manière à former des chargés d’études et consultants généralistes, capables d’une importante polyvalence.

L’accent est donc mis sur la culture générale et les méthodes. La spécialité de master offre toutefois aux étudiants la possibilité de procéder à un approfondissement thématique dans le champ des études de diagnostic (de marchés, de secteurs ou de territoires), ou dans celui de l’analyse de l’organisation, de l’emploi et des ressources humaines.

Le premier emploi de nos jeunes diplômés témoigne de la diversité des débouchés. Une majorité est embauchée par des entreprises du secteur des études et du conseil : cabinet d’études marketing, cabinets de conseil, instituts d’études d’opinion, instituts d’études sectorielles… Toutefois, un nombre significatif de diplômés trouve son premier emploi chez les « annonceurs » (les clients des entreprises d’études et de conseil), notamment au sein de leurs services d’étude. Cette diversité des débouchés constitue en quelque sorte l’écho de la diversité de profil des étudiants à l’entrée. A l’issue d’une solide année de formation méthodologique, chacun peut tirer profit de sa spécialisation initiale et développer la spécificité de son projet professionnel.

Près de 60 % (environ 2 diplômés sur 3 si l’on ne tient pas compte de ceux qui ont souhaité passer quelque temps à l’étranger ou poursuivre leurs études) ont trouvé un emploi dans les quatre mois ayant suivi l’obtention de leur diplôme. Certains parmi eux ont été recrutés par les entreprises qui les avaient accueillis en apprentissage. Environ les trois quarts des diplômés occupaient un emploi 10 mois après la fin de leur formation, et plus  de 95 % (de ceux dont on a gardé la trace…) après 16 mois.

TÉLÉCHARGER LE BILAN 2016 D’INSERTION PROFESSIONNELLE DES DIPLÔMÉS