L’édito de Philippe Moati


Moati 2014.2.3

La spécialité de master « consultants et chargés d’études socioéconomiques » (CCESE) a été créée en 2002 (il s’agissait alors du DESS « Métiers des études économiques et du conseil ») avec la double ambition d’offrir à des étudiants en sciences sociales (économie, gestion, sociologie…) des débouchés dans des métiers leur permettant de valoriser les compétences acquises au cours de leur cursus, et de faciliter le recrutement de professionnels bien formés pour les entreprises du secteur des études et du conseil.

CCESE et, avec PISE (Projets informatiques et stratégie d’entreprise) et ADL (Aménagement et développement local), l’un des trois M2 de la mention de master Métiers des études, du conseil et de l’Intervention (MECI). A travers cette mention, l’université Paris-Diderot entend s’affirmer comme le premier pôle de préparation aux métiers des études et du conseil, dans un esprit de pluridisciplinarité et avec le souci de fertilisation croisée entre la recherche universitaire et les applications professionnelles.

Le bilan d’insertion professionnelle de la spécialité « consultants et chargés d’études socioéconomiques » est extrêmement encourageant. Chaque année, un nombre croissant d’offres d’accueil d’étudiants-apprentis nous parvient du milieu professionnel. La combinaison d’une solide formation méthodologique à l’université et d’une première expérience de terrain durant une année entière dans le cadre de l’alternance offre aux diplômés un tremplin vers l’emploi d’une remarquable efficacité. Près 2 diplômés sur 3 trouvent un emploi au cours des 4 mois ayant suivi l’obtention de leur diplômeet 85 % avant 10 mois.

Ces bons résultats sont un formidable encouragement pour inciter l’équipe enseignante, chaque année et en étroite collaboration avec les représentants du milieu professionnel, à améliorer la structure et le contenu de la formation, dans l’espoir que cette année de formation soit pour les étudiants une source d’épanouissement personnel et le point de départ d’une carrière passionnante.

C’est dans cet esprit que, à l’occasion de la nouvelle habilitation du diplôme, nous inaugurerons une nouvelle option « Traitement quantitatif des données ». Cette option vise à répondre à la très forte demande sur le marché du travail de jeunes diplômés compétents à la fois dans le traitement de bases de données et l’analyse et la compréhension des enjeux stratégiques, en relation avec le formidable essor du marketing relationnel, de la gestion de la relation clientèle et, plus généralement, du « big data ». Cette option, ouverte aux étudiants disposant d’une bonne formation en statistiques, démarrera en M1 dès la rentrée 2014 et en M2 à la rentrée 2015.

La distinction entre le parcours « professionnel » et le parcours « recherche » disparaît à l’occasion de cette nouvelle mouture de la maquette. Pour autant, le M2 CCESE continuera d’offrir à ses diplômés la possibilité de s’engager dans la réalisation d’une thèse de doctorat. Dans l’esprit du master MECI, ce doctorat aura vocation à porter sur un sujet comportant une visée opérationnelle, de préférence dans le cadre d’un contrat CIFRE signée avec une entreprise partenaire du Master.

 

1 Compte non tenu des quelques étudiants ayant choisi de passer quelque temps à l’étranger ou de poursuivre leurs études.