UE 12 – Organisation et performance


Socioéconomie des organisations (24h)

Eric MAGNIN (Université Paris Diderot)

 

Objectifs pédagogiques :

 

Dans le cadre de la grande famille des théories de l’organisation, cet enseignement accorde une large place aux thèmes de la motivation et de la satisfaction au travail mais aussi à la non-satisfaction et à la souffrance. Ce cours s’inscrit dans une démarche pluridisciplinaire, mobilisant économie, sociologie et psychologie. Au-delà de l’apport d’un cadre d’analyse essentiel pour toute personne désirant travailler dans le domaine des ressources humaines, l’objectif du cours est aussi de confronter ce cadre à l’expérience organisationnelle des étudiants et d’en discuter collectivement le bien-fondé.

 

Plan du cours:

 

Introduction : retour sur les concepts de motivation, satisfaction, implication

 

1- Motivations et approche par les besoins

2- Psychologie collective et organisation : une analyse freudienne

3- Travail et souffrance au travail

 

Modalités de contrôle des connaissances:

 

Dossier réalisé à partir de l’expérience organisationnelle des étudiants.

 

Références bibliographiques :

-BERNOUX P., La sociologie des organisations, Essais Points, Seuil, 1985.

-DEJOURS C., Travail, usure mentale, 3è éd., 2000.

-LEVY-LEBOYER C., La motivation au travail. Modèles et stratégies, 3è éd., 2006.

-MAUGERI S., Théories de la motivation au travail, Topos, Dunod, 2è éd., 2013.

 

 

Problématique de la performance (24h)

Olivier BLANDIN (Atemis)

 photo identité Olivier Blandin

 

Objectifs pédagogiques :

 

La notion de performance est utilisée très largement par les entreprises pour qualifier, d’une part, les résultats de leur activité ; d’autre part, les ressources qu’elles mobilisent pour obtenir ces résultats. Le cours s’attachera à expliciter le concept de performance économique, d’indiquer les principaux éléments du modèle industriel de la performance et du modèle servicielle de la performance. Il s’agira alors de souligner l’importance de prendre en compte la centralité du travail, le rôle des ressources immatériels et les dispositifs à même de renforcer la performance. Le cours mobilisera des cadres théoriques de l’économie, de l’ergonomie, de la psychodynamique du travail.

 

Plan du cours :

 

Introduction : Le concept de performance et l’approche du travail

 

Partie 1 : Le modèle industriel de la performance

  • Les trois registres: qualité, productivité et rentabilité
  • Les principaux leviers et déterminants de la productivité

 

Partie 2 : Les activités de service

  • Le triangle des services
  • La notion d’output
  • Les configurations productives des services
  • Le processus d’arbitrage

 

Partie 3 : Le modèle serviciel de la performance

  • L’articulation des registres de la performance
  • La prise en compte de deux registres complémentaires (effets de réflexivité et externalité) et la tension entre les différents registres
  • Le travail comme ressource
  • L’enjeu de la coopération et la question du management
  • Les principaux leviers
  • La notion d’investissements immatériels

 

Références bibliographiques :

 

-Jean Gadrey, 1996, « Services, la productivité en question », Desclée de Brouwer, Paris.

-Christian du Tertre, 1999, « Activités immatérielles, subjectivité, productivité », Performances humaines et techniques, hors-série, sept.

-Christian du Tertre et Olivier Blandin, 2001, « Performance des activités de service. Le cas de La Poste en zones urbaines sensibles », Collection recherche de La Poste.

-O. Blandin, 2013. « Travail, subjectivité et activités de service » in Economie, subjectivité et travail. Revue Travailler, n° 29, pp. 65-79.

-F. Hubault, 2013. « Le travail de management », in Economie, subjectivité et travail. Revue Travailler, n°29, pp 81-96.

 

 

Modalités de contrôle des connaissances :

 

Examen final : Rendu d’un devoir écrit (étude de cas) et présentation orale.