UE 9 – Tendance 1


 

Économie de la connaissance (20h)  Antoine Rebérioux  ( Université Paris Diderot )

 

Objectif pédagogique :

 

L’objectif du séminaire est d’initier les étudiants aux principaux concepts d’une économie fondée sur la connaissance (apprentissage, externalités, actifs immatériels), en insistant sur le rôle des entreprises en la matière. On analyse plus particulièrement les enjeux de gouvernance associés au développement de modèles d’affaire fondés sur les connaissances. Les problématiques couvertes sont alors celles de la composition des conseils d’administration, de la structure de l’actionnariat, et du rôle des dirigeants.

 

 Plan de cours

 

Chapitre I : Société et entreprise

  1. La société en droit
  2. L’entreprise en économie : asymétries d’information et apprentissage organisationnel

 

Chapitre II : La diversité des modèles de gouvernance

  1. Le rôle des actionnaires
  2. La participation des salariés

 

Chapitre III : La gouvernance actionnariale

  1. La relation principal-agent
  2. Les mécanismes de gouvernance et de contrôle

 

Chapitre IV : La gouvernance dans une économie de la connaissance

  1. La question des externalités
  2. Le modèle de la RSE

 

Contrôle des connaissances :

 

Examen final

 

 

Bibliographie :

 

Aglietta M. et Rebérioux A., 2004, Dérives du capitalisme financier, Albin Michel. Foray D., 2009, L’économie de la connaissance, Repères, La Découverte.

Robé J.-P., 1999, L’entreprise et le droit, Que sais-je ?

 

Économie servicielle (20h) Thomas LAMARCHE ( Université Paris Diderot )

 Photo T Lamarche

Objectifs pédagogiques :

 

Le cours a pour objet d’identifier une des principales dimensions de l’économie servicielle : la relation de service et plus largement les modalités variées de coproduction. Analyser l’économie à partir des services impose de repenser les rapports aux clients-bénéficiaires, aux territoires, et donne des pistes pour penser de nouveaux modèles économiques. Le cours est essentiellement basé sur une étude de cas menée par les étudiants regroupe en équipe de travail. Chacune devra formuler une recommandation d’intervention en matière d’amélioration de la relation de service, auprès d’un client auprès duquel il devra y avoir une première investigation. Le cours proprement dit accompagne es groupes de travail en posant des éléments de diagnostic sur la relation de service, sur les changements contextuels globaux liés aux tendances à la désindustrialisation / tertiarisation notamment.

 

Plan du cours :

1. Introduction de l’étude de cas

2. Composition des groupes de travail

3. Définition et caractéristiques des services : relation de service et coproduction

4. Les séances de TD seront l’occasion de présentation de l’avancée des travaux, de travail de groupes, de pollinisation entre les équipes.

5. Selon l’avancée des équipes et les questions rencontrées, le cours (les diapos) sera mobilisé autour de différentes thématiques utile à l’avancée. Notamment      a. De la problématique quête de gains de productivité dans les services      b. Cise post-industrielle      c. Service et TIC      d. Service et territoire      e. Nouveau management public      f. Relation de service et rétention clients etc.

6. Exposés.

 

Références bibliographiques :

 

-Gadrey J, Socio-économie des services, collection Repères, Éditions La Découverte, Paris, 2003. -Moati P, L’économie des bouquets, Edition de l’Aube Paris, 2007. -Gallouj C. et F. Djellal, Introduction à l’Economie des services, Presses Universitaires de Grenoble,2007. -Eiglier, P. et Langeard, E., Servuction le marketing des services, Ediscience, Paris, 1987.                                                                                                                     -Mouhoud, EM. (2010), Économie des services et développement des territoires, DATAR, La documentationfrançaise. -Graz J C, et Niang N (eds), 2013. Services sans frontières. Mondialisation, normalisation et régulation de l’économie des services. Paris: Presses de science po.

 

Modalités de contrôle des connaissances :

 

Contrôle continu 100 % de la note finale : exposé + document écrit